FAQs

L'UPEL en bref...

Qui sommes-nous?

Une association de parents d’élèves motivée, multiculturelle et démocratique.

Parents-acteurs, nous participons sans cesse au sein de la communauté scolaire au bien-être de tous les enfants: par le biais de nos voix aux conseils (conseils d´école, d´établissement et du second degré), par le dialogue permanent avec l´administration (rencontres mensuelles avec le proviseur), par une politique financière d´entraide (aide ponctuelle aux familles) et par le soutien de projets culturels (co-financement de la venue d´auteurs…).

Nos actions au service de vos préoccupations:

  • Dialogue avec l’administration du Lycée pour pallier les absences de professeurs
  • Actions auprès des autorités françaises pour une école accessible à tous et pour contenir les frais de scolarité
  • Amélioration du système informatique du lycée (charte informatique…)
  • Amélioration du cadre de vie à l’école (commission cantine, sécurité à Grinzing, casiers, toilettes…)
  • Reprise de la formation des élèves-médiateurs
  • Organisation d’une semaine à thème avec des intervenants externes sur des sujets de société (internet sans crainte, harcèlement, troubles de l’alimentation,…)
  • Aide active à la rédaction et à la présentation de CV et de lettre de motivation des élèves de seconde pour leur stage obligatoire en entreprise
  • Participation à la création du nouveau logo du LFV.

Le saviez-vous?

Vous pouvez, vous aussi, défendre vos idées !

Comment ?
En adhérant à l´UPEL et en participant à nos actions. Quelques heures suffisent !

Adhérer c´est agir !
Donnons-nous les moyens de construire ensemble l´avenir de nos enfants!

 

L’UPEL est membre de la FAPEE, lui permettant ainsi d’être au fait des projets et décisions qui sont débattus à Paris.

L’UPEL est également membre du „Verband der Elternvereine an den Höheren und Mittleren Schulen Wiens“.

La FAPEE c’est quoi?

La FAPEE est la seule fédération compétente sur les problématiques spécifiques de l’enseignement français à l’étranger.
Elle regroupe exclusivement des associations de parents d’élèves des établissements d’enseignement français dans le monde.
Elle siège au Conseil d’Administration de l’AEFE et à la Commission Nationale des Bourses.
Elle est reconnue d’utilité publique et contribue activement aux structures de gestion et de con-certation de l’enseignement français à l’étranger.
Elle réunit des associations de parents d’élèves comme l‘UPEL de plus de 160 établissements sur tous les continents.

Comment assister votre enfant devant le conseil de discipline?

Vous venez d’apprendre que votre enfant va passer devant le conseil de discipline. Dans l’Enseignement catholique, les textes qui régissent la procédure disciplinaire sont d’une part deux textes publiés en 2007 et 2012 et, d’autre part, le règlement intérieur de chaque établissement. Alors comment cela se passe t-il, qui le compose, quelles décisions sont prises ?

Nos réponses pour vous aider à assister votre enfant le jour J.

1La composition du conseil de discipline

La composition et l’organisation du conseil de discipline sont définies dans le règlement intérieur de l’établissement. Distribué en début d’année scolaire, commencez par le relire pour identifier vos interlocuteurs. Le conseil de discipline comprend : le chef d’établissement qui le préside ; le cadre éducatif concerné ; le professeur principal ; les représentants des enseignnants et des élèves et le président d’Apel ou son représentant. L’élève lui-même doit être présent et peut se faire assister de ses parents. Cependant, sachez que ni vous ni votre enfant ne pourront assister à la délibération finale.

2La convocation au conseil de discipline

Un conseil de discipline peut être convoqué pour deux raisons :
pour un fait particulièrement grave au regard de la loi et du règlement intérieur : violence physique, morale ou verbale, introduction d’une arme, d’un produit illicite…
à la suite de la répétition de faits importants déjà signalés par écrit à l’élève et à sa famille.

Le chef d’établissement doit envoyer sa convocation au minimum 5 jours ouvrés avant la date du conseil par courrier recommandé avec accusé de réception. Elle doit comporter les noms des personnes qui assisteront au conseil de discipline, la date du conseil de discipline, ainsi que les faits reprochés à votre enfant. A réception de cette convocation, vous pouvez demander à être entendu par le chef d’établissement avant le conseil de discipline. A ce stade, prenez contact avec le président de l’Apel de votre établissement. Vous pouvez également demander au service d’Information et conseil aux familles de votre académie de vous conseiller et de vous assister dans vos démarches.

3Les décisions prises par le conseil de discipline

A l’issue du conseil, le chef d’établissement prend sa décision. Seules les sanctions prévues dans le règlement intérieur peuvent être prononcées. Elles doivent être graduées selon les cas, pouvant aller jusqu’à l’exclusion. La décision sera communiquée oralement à votre enfant à l’issue du conseil de discipline, puis vous recevrez un courrier recommandé avec accusé de réception pour vous expliquer la motivation de la sanction. La possibilité et les modalités d’un appel à cette décision y figurent également. Mais attention, l’appel n’est pas de droit et n’est possible que s’il est prévu par le règlement intérieur de l’établissement

Sachez que si votre enfant est exclu définitivement de l’établissement, cela figurera dans son dossier puisque l’exclusion justifie le départ de l’élève en cours d’année scolaire. Le chef d’établissement vous aide alors à retrouver une inscription dans un autre établissement. En revanche, l’exclusion temporaire doit être retirée de son dossier quand celui-ci quitte l’établissement.

Comment faire appel d’une décision d’orientation?

Il arrive que les décisions d’orientation prises par l’établissement ne correspondent pas à ce que demande la famille. Si aucun accord ne peut être trouvé, une commission d’appel, extérieure à l’établissement scolaire, tranchera en dernier ressort.

Voici nos conseils avant d’entreprendre cette démarche.

1Pourquoi faire appel ?

Faire appel, c’est la possibilité de réexaminer la décision d’orientation en fonction des notes de votre enfant, mais aussi de l’ensemble de ses capacités, de ses difficultés, de ses projets. L’examen de son dossier s’effectue dans un contexte plus large que celui de l’établissement, par des personnes qui ne sont pas directement impliquées dans son histoire scolaire : chefs d’établissement, professeurs, parents…

La procédure d’appel n’est pas destinée à se substituer au dialogue entre l’équipe éducative, l’élève et vous-même. Elle intervient quand, au terme de ce dialogue, il est impossible d’aboutir à une décision commune. Aussi, avant de faire appel, ne perdez pas de vue l’essentiel, à savoir l’intérêt de votre enfant.

Le recours à la commission d’appel est un droit, dans l’enseignement public comme dans l’enseignement privé sous contrat (article D331-57 du code de l’éducation).

Dans l’enseignement catholique, les commissions d’appel sont organisées par la Direction diocésaine (il existe généralement une direction diocésaine de l’Enseignement Catholique par département). Le règlement et la composition de ces commissions sont transmis à l’inspection académique de l’Éducation nationale.

2De quelles décisions pouvez-vous faire appel ?

– A la fin de la 6e : le redoublement

– A la fin de la 4e : le redoublement

– A la fin de la 3e : le redoublement, ou l’orientation vers :

Une autre orientation dans un autre établissement

– A la fin de la 2de : le redoublement, ou l’orientation vers :

Une série du bac non conforme à votre demande

La réorientation vers la voie professionnelle

Comment obtenir une bourse scolaire?

Vous souhaitez demander une bourse pour votre enfant. En fonction de vos ressources, elle lui sera peut-être attribuée.

Voici ce qu’il faut savoir et les démarches à effectuer.

1A qui les bourses sont-elles accordées?

Elles sont attribuées sous condition de ressources aux enfants de nationalité française, scolarisés au Lycée français de Vienne de la petite section de maternelle à la classe préparatoire. Les ressources des familles doivent être compatibles avec un barème d’attribution fixé annuellement. Il est important de prendre connaissance des informations utiles (instructions, brochure d’information, barème, calculs, quotité, etc.) qui sont disponibles sur le site Internet de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

2Auprès de qui devez-vous faire la demande de bourse?

La demande de bourse, qui doit être faite auprès du Consulat, n’est destinée qu’aux familles immatriculées auprès des autorités françaises et doit être renouvelée chaque année. Pour les personnes habitant déjà en Autriche, les premières demandes comme les renouvellements doivent être déposés au Consulat de Vienne dans les délais fixés par le poste diplomatique ou consulaire. Les formulaires sont disponibles au Consulat ou sur le site www.ambafrance-at.org.

3Qui s’en occupe ?

Une Commission locale des Bourses Scolaires est réunie deux fois par an. Elle est composée de représentants de l’administration du Lycée, des organisations syndicales des personnels enseignants, des associations de parents d’élèves et des représentants à l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) ainsi que de toute autre personne dont la présence pourrait être jugée utile.  Ses délibérations sont confidentielles.

4Comment est-ce que cela fonctionne ?

La Commission émet une proposition de quotité motivée par les ressources de la famille au regard du barème d’attribution. Les dossiers sont ensuite transmis à l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (A.E.F.E.), qui décide d’accorder ou non la quotité demandée. La décision du ministère est transmise directement aux familles par le Consulat. Dans l’attente de cette décision, sauf accord contraire avec la direction du Lycée, les familles doivent régler les frais de scolarité dans leur intégralité.